Aperçu des actualités

Nombre record de 220.000 expats actifs dans notre pays

Nombre record de 220.000 expats actifs dans notre pays

Une bonne liaison domicile-travail a pris le pas sur une grande villa

Mercredi 29 novembre 2017 — Notre pays compte aujourd’hui un nombre record d’expatriés, autrement dit de travailleurs étrangers hautement qualifiés. Ils sont actuellement quelque 220.000, alors qu’ils n’étaient ‘que’ 150.000 en 2000. Cela représente une hausse de près de cinquante pour cent par rapport à cinquante ans plus tôt. Tout aussi frappant, le cliché de l’expat qui déménage avec toute sa famille pour les plus beaux quartiers du pays afin de s’y emparer des villas les plus chères, appartient définitivement au passé. C’est ce que constate Skyline Europe, le leader du marché du logement pour expats, en s’appuyant sur une analyse détaillée du marché.

On estime à 220.000 le nombre d’expats qui vivent et travaillent dans notre pays, soit exactement 46 pour cent de plus qu’en 2000, quand ils étaient environ 150.000. Cette augmentation est remarquable, car elle indique clairement que ni la crise financière, ni le Brexit, ni le terrorisme n’effraient ou n’empêchent les expats de s’installer dans la capitale européenne.

Il convient de souligner que les villes flamandes comme Anvers et Gand plaisent de plus en plus aux expats, mais Bruxelles est et reste de loin le nec le plus ultra pour la plupart d’entre eux. Avec ses institutions européennes, la capitale d’Europe attire encore la majorité des travailleurs étrangers hautement qualifiés. Plus que jamais d’ailleurs, constate Skyline Europe.

« Nous constatons que le nombre d’expats ne cesse d’augmenter à Bruxelles. De ce point de vue, notre capitale fait partie du top trois des plus grandes métropoles politiques internationales, après Washington DC et New York. L’attrait est donc énorme. » 
Kristof Schellekens, porte-parole de Skyline Europe

L’accessibilité avant tout

Outre les institutions européennes qui emploient des milliers d’expats, on compte aussi l’OTAN, de nombreuses ambassades et beaucoup de multinationales qui ont leur siège chez nous. Il y a par exemple le quartier européen à Ixelles, l’avenue de Tervuren à Etterbeek où se situent la majorité des ambassades, et le quartier résidentiel des expats à Auderghem. Les grandes multinationales s’implantent quant à elles autour de l’aéroport de Zaventem et à Evere où se trouve entre autres l’OTAN.

« L’Ambassador Park à Evere est un bon exemple de quartier résidentiel typique pour les expats. On note surtout que l’accessibilité est vraiment devenue décisive dans le choix du logement des expats. Ils veulent habiter Bruxelles, mais de préférence à un endroit d’où le centre de Bruxelles est facilement accessible. Peu importe que ce soit en voiture ou en transports publics, ils veulent simplement une bonne liaison domicile-travail. » 
Kristof Schellekens, porte-parole de Skyline Europe

Appartement plutôt que villa 

Mais qui sont les expats qui investissent massivement notre pays ? Selon Skyline Europe, la plupart d’entre eux viennent du Japon, d’Allemagne et de Tchéquie. Les Américains sont eux aussi bien représentés. Tandis qu’on pense généralement que la majorité ne passe que quelques mois en Belgique, l’expat moyen y séjourne en moyenne 3,5 ans. Ceux qui ne restent que quelques mois à Bruxelles sont généralement des employés ou des stagiaires qui effectuent de courtes missions pour l’Union européenne ou des multinationales.

« L’expat moyen dans notre pays est de sexe masculin et âgé de 25 à 40 ans. La plupart travaille pour l’Union européenne et l’OTAN, mais les multinationales comme Audi et Toyota sont bien représentées sur le marché des expats. » 
Kristof Schellekens, porte-parole de Skyline Europe

Fait tout aussi notable : depuis bien longtemps, les entreprises n’hébergent plus aussi facilement leurs expats dans de grandes maisons exclusives. Alors que les biens luxueux avec une surface habitable de 150 mètres carrés ou plus n’étaient pas une exception par le passé, l’expat moyen réside à présent dans un appartement de 80 mètres carrés en moyenne. Le cadre supérieur a souvent un appartement plus spacieux à disposition, d’une superficie moyenne de 120 mètres carrés.

De plus, les expats venus en Belgique avec toute leur famille ont été beaucoup moins nombreux en 2017. Trois quarts des expats vivent même seuls à Bruxelles et rendent visitent à leur famille restée au pays tous les deux ou trois mois. Les expats japonais forment la seule exception à cette règle : en raison de la distance, ils arrivent dans notre pays avec toute leur famille.

Catégorie de prix plus élevée

Le grand nombre d’expats se fait aussi sentir sur le marché immobilier, qui – surtout à Bruxelles – cible de plus en plus la vie professionnelle. Les loyers de 1.500 à 2000 euros ne sont pas une exception sur le marché des expats. Ainsi, le loyer moyen d’un appartement deux chambres pour expats à Bruxelles atteint facilement 1500 euros/mois. C’est un peu plus que ce que dépense le Flamand moyen pour une location « normale ». Le loyer moyen d’un penthouse pour expats, soit environ 2000 euros/mois, est lui aussi plus élevé.

En savoir plus


Verwante projecten

Bruxelles Ambassador Park

Probablement le meilleur investissement à Bruxelles

Bois de la Cambre, Bruxelles Parklane Residence

Appartements-villas dans le quartier des ambassades. Difficile de faire plus exclusif...

Port Perryfort Genève Park II

Un investissement idéal, déjà une success-story

Skyline Europe is al ruim 40 jaar de
referentie voor investeringsvastgoed in
binnen- en buitenland.

We danken onze sterke marktpositie aan
onze focus op topliggingen, stijlvolle
architectuur en professionalisme. 

Découvrez Skyline Europe

Investissements dans l’immobilier : vue sur un rendement sûr

Investir sans soucis ? Optez pour notre service de location expérimenté